On-Page SEO

Guide complet du On-Page SEO

Le “On-Page SEO” est une pratique essentielle en référencement naturel qui consiste à optimiser les différentes pages d’un site web afin d’améliorer leur visibilité sur les moteurs de recherche.

Nous avons rédigé cet article dans le but de vous fournir des informations approfondies sur le “On-Page SEO“.

Pour cela, nous avons utilisé notre expertise ainsi que des ressources provenant du Google Search Central, qui est une référence incontournable en matière de référencement naturel.

Nous espérons que vous apprécierez la lecture de cet article !

Qu’est-ce que le “On-Page SEO”?

Le “On-Page SEO” est une stratégie essentielle en référencement naturel qui vise à améliorer la visibilité des pages d’un site web sur les moteurs de recherche. Cela implique d’optimiser les différents éléments des pages pour favoriser un meilleur classement dans les résultats de recherche.

Le “On-Page SEO” est le second pilier du SEO.

Cela implique d’optimiser divers éléments, tels que les balises titre, les méta-descriptions, les URL, les balises de titres, le contenu, les liens internes, les images, etc.

L’objectif est d’offrir une expérience utilisateur optimale tout en répondant aux critères de pertinence de Google.

En mettant en place une stratégie solide de “On-Page SEO”, il est possible d’attirer davantage de trafic qualifié et d’améliorer le positionnement de son site sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Recherche de mots-clés pertinents et intégration stratégique

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Comme son nom l’indique, la première étape est bien évidemment la recherche de mots-clés pertinents, tels que des termes ou expressions  recherchés par votre audience cible

Pour cela, il existe de nombreux outils disponibles, tels que Google Keyword Planner, SEMrush, Ahrefs, et bien d’autres.

Nous concernant, nous sommes plutôt pour SE RANKING pour de nombreuses raisons et c’est avec cet outil que nous allons vous présenter les fondamentaux à maitriser.

Ces outils vous permettent d’identifier les mots-clés populaires dans votre domaine et d’analyser leur volume de recherche, leur niveau de concurrence et leur pertinence pour votre site.

Mettons cela en pratique ensemble !

Imaginons que vous avez une société de detailing auto et que vous vendez des produits dont vous êtes distributeur france.

  1. Vous vous enregistrez sur un outil tel que SE RANKING
  2. Vous saisissez le mot clef qui vous paraît le plus adapté. Par exemple “produit de nettoyage auto”.

En saisissant ce mot clef, le programme vous présentera :

  • Le mot clef en question
  • Les mots clefs similaires
  • La difficulté de se positionner dessus
  • Le volume de recherche mensuel
  • Et d’autres informations dont vous n’avez pas tant besoin pour le moment.

 

Voici ce qu’il sort du programme :

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

On voit donc :

→ Le mot clef “produit de nettoyage auto” est recherché 40 fois par mois, avec un indice de difficulté de 13 sur 100.

C’est raisonnable, mais cela demande un petit effort pour récupérer, au grand maximum, 40 visiteurs par le biais de ce mot clef.

Gardez en tête que même si vous êtes positionné sur ce mot clef, tous les visiteurs ne cliqueront pas pour venir sur votre site !

On voit également autre chose de bien plus intéressant :

→ Le mot clef “produit de nettoyage voiture” est recherché 320 fois par mois, pour une difficulté quasi identique de 12/100.

Tant qu’à faire, autant se positionner dessus, non ?

Pour quasiment le même effort en terme de SEO sémantique & de On-Page SEO, vous pourriez récupérer plus de visiteurs sur votre site et donc, possiblement, plus d’acheteurs.

On remarque également une dernière chose :

→ Le mot clef “produit de nettoyage” est le plus concurrentiel, avec une difficulté de 47/100 pour 1300 recherches mensuelles.

Vos concurrents se battent ces places.

Oui, le nombre de recherches est plus important, mais est-ce qu’il ne vaut mieux pas rafler un maximum des 320 visites, plutôt que récupérer quelques miettes des 1300 ?

C’est à vous de voir.

Nous, on préfère “un tiens vaut mieux que deux tu l’auras” ☺

Analysez tous les mots clefs de manière stratégique et ne sélectionnez que les plus atteignables. Une page = 1 mot clef.

Vous ne savez pas quel mot clef saisir ?

N’hésitez pas à étudier les mots clefs de vos concurrents, ce qui peut vous servir comme base de départ.

En fonction, vous pourrez sélectionner des mots clefs moins concurrentiels, donc moins difficiles à se positionner dessus, pour être sûr de récupérer du traffic sur votre site.

Pour cela, vous pouvez notamment utiliser l’outil proposé de SE RANKING :

Si vous souhaitez vous positionner sur un mot clef plutôt concurrentiel, vous pouvez également vous servir de ce genre d’outil pour étudier les 10 sites positionnés sur votre mot clef, en sachant que les 3-4 premiers sites sont les plus importants.

En fonction des résultats, vous saurez s’il vous est possible de vous faire une place “facilement” ou non.

Par exemple, si les trois premiers sites sont optimisés aux petits oignons, vous savez d’ores et déjà que ce sera compliqué de leur passer devant, même si vous vous faites accompagner par une société spécialisée comme la nôtre.

Il faudra alors choisir d’autres mots clefs, moins concurrentiels, pour récupérer du trafic – et revenir plus tard vers ces mots clefs concurrentiels. Tout n’est que partie remise.

Une fois vos mots clefs sélectionnés, voyons-voir où les positionner sur vos pages!

Audit On-Page SEO des sites concurrents

Continuons avec notre exemple de “produit de nettoyage voiture”. Pour rappel, c’est recherché 320 fois par mois pour une difficulté de 12/100.

Il vous faut désormais savoir si vos concurrents travaillent efficacement leur SEO sémantique ou non.

  • Si le site concurrent est optimisé aux oignons, il vous faudra être tout aussi rigoureux… et tenter des actions pour lui passer devant.
  • Si le site concurrent n’est pas optimisé, un véritable boulevard peut s’ouvrir à vous.

Ainsi, le premier réflexe à avoir est d’analyser les premiers concurrents qui sortent sur le mot clef sur lequel vous souhaitez vous positionner.

Pour notre exemple “produit de nettoyage voiture“, sortent :

  1. meguiarsdirect.fr
  2. gs27.com
  3. maniac-auto.com
  4. norauto.fr
  5. addictauto.com
  6. shine-group.fr
  7. feuvert.fr
  8. auto-doc.fr
  9. alchimy7.com
  10. amazon.fr

Autant dire… des grosses boutiques en ligne !

Alors pourquoi cette difficulté de 12/100 si ce sont des mastodontes ? L’audit pourra nous en dire plus.

Pour une question de confidentialité, nous tairons le site concurrent audité qui se trouve parmi les premiers liens.

Voici le résultat :

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Nous avons limité le robot auditeur à parcourir 300 pages au maximum pour cet exercice.

Le résultat des principales erreurs est surprenant :

→ Des descriptions en double : 219 sur 300 pages

→ Des URL avec des titles en doublon : 212 sur 300 pages

→ Title et balises H1 identiques : 40 sur 300 pages

→ Codes HTTP 4XX : 2 sur 300 pages

→ Contenu dupliqué : 2 sur 300 pages

Ce sont des points importants en SEO technique qui devraient être rapidement corrigés!

Les deux premiers points ne sont pas bons du tout car plus de 2 pages sur 3 ne sont pas optimisées !!

Dans ce cas de figure, cela n’aide absolument pas Google ou tout autre moteur de recherche à comprendre le contenu des pages.

Et il est fort à parier que ce dernier génère le “title” et la “meta description” lui-même pour ne pas présenter de contenus dupliqués.

Si on poursuit l’audit, nous découvrons :

Le fichier “robot.txt” indique aux robots d’exploration et d’indexation de ne pas indexer un nombre important de pages.

C’est une véritable hérésie en SEO technique ! Même si les moteurs de recherches décident eux-mêmes ce qu’ils indexent ou non, ils ont quand même reçu l’ordre de ne pas indexer.

→ 53 pages sur 300 ont un titre (“meta title“) qui est tellement long qu’il ne pourra jamais être affiché sur les moteurs de recherche : c’est dommage de laisser ça aussi.

→ 150 pages sur 300 ont une description (“meta description“) beaucoup trop longue également.

→ 203 pages sur 300 possèdent le même titre de page dupliqué… copié/collé partout…

Et il y aurait encore tant à dire sur l’optimisation des pages via le “cache” et la minification du code CSS/HTML/Javascript pour que les pages se chargent plus vite. A nouveau, ce sont des points du SEO technique.

Finalement, avec ces résultats qui ne sont franchement pas terribles, avouons-le, pourquoi Google le fait quand même apparaître comme site de référence ?

La réponse est sûrement ici:

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Comprendre qu’à l’instant où nous écrivons :

→ 8213 liens (“backlinks”) pointent vers le site que nous auditons

→ ces backlinks sont répartis sur 336 sites différents

C’est conséquent pour la taille du site !

D’ailleurs, ces sites référents sont sûrement des forums, car cela représente environ 24 liens par site qui pointent vers le site concurrent audité.

Une étude plus approfondie sur ces “backlinks” pourrait donner de nouvelles informations : ledites pages en question, lesdits sites en question, leur réputation et leur thématique.

Pour le cas présent, il vous faudra donc se battre de cette manière :

  1. Optimiser aux oignons votre SEO sémantique & On-Page SEO
  2. Réussir à générer ou recevoir des backlinks depuis les mêmes sources que vos concurrents (un maximum de liens de qualité).

Couplé à du bon marketing automation, de la prospection, quelques techniques de growth hacking – et vous pourriez rivaliser aux yeux des moteurs de recherche.

Ce n’est pas tout.

En dehors du On-Page SEO, l’expérience client semble être très bien pensée.

Sur PC :

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Sur mobile :

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

Notre conseil serait de vous inspirer de son expérience utilisateur (UX), ainsi que de ses techniques pour optimiser leur taux de conversion (CRO) et de faire mieux!

Création de titres et descriptions optimisés

Un titre peut se présenter sous plusieurs formes.

  • Le “title” est le titre-même de la page
  • La balise H1 est le premier titre et arrive de suite après le “title”
  • La balise H2 est un titre de rang inférieur à celui du H1
  • La balise H3 est un titre de rang inférieur à celui du H2
  • etc.

C’est à dire qu’au niveau de l’importance des titres, “title” > H1 > H2 > H3 > Hn avec n de rang 4, 5, 6, etc.

Cette architecture est très importante pour les robots d’exploration car cela leur permet de mesurer l’importance de chaque titre en fonction du contenu rédigé.

Ainsi, ces éléments ont un impact énorme sur le classement de votre site dans les moteurs de recherche et doivent donc être traités avec rigueur.

Du côté de la description (“meta description” de son petit nom), c’est celle qui est juste en dessous du title.

Le mot clef doit se trouver dans le title et la meta description.

Voici à quoi cela ressemble, vous connaissez n’est-ce pas ? ☺

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

→ Surligné en jaune : le title

→ Encadré en bleu : la meta description

Dans la mesure où la recherche est “informationnelle”, la meta description est tournée de manière à ce que l’utilisateur se dise “ici, je vais trouver mon information!”.

1. Rédigez des titres accrocheurs avec le mot clef de votre page (ou sa longue traîne)

Les titres sont souvent la première chose que les utilisateurs voient lorsqu’ils effectuent une recherche.

Il est donc essentiel de les rendre accrocheurs et pertinents.

Utilisez des mots clés pertinents pour le contenu de votre page et essayez d’inciter les utilisateurs à cliquer.

Prenons un exemple : imaginez que vous tapez le mot clef “achat smartphone reconditionné”, regardez le résultat :

On-Page SEO - Matthieu GARCIA - Consultant SEO - Growth France

On remarque assez facilement que Backmarket envoie du lourd :

→ Rassure : “envoi gratuit et sécurisé“.

→ Rassure : “vendre son téléphone est simple

→ Incite à l’action : “Essayez maintenant!

→ Rassure : “Revendez sans frais et rapidement votre ancien smartphone même cassé

→ Incite à l’action : “Boostez votre budget

→ Incite à l’action : “Reprise au meilleur prix

→ Rassure & incite : “Paiement sous 6 jours

→ Rassure & incite : “900 000 Clients heureux

Ils utilisent même le “schema.org” ! Regardez bien en dessous de la description, il y a les étoiles de Google, le nombre d’avis, etc. C’est pro.

On remarque que le concurrent en-dessous se la joue beaucoup, mais alors beaucoup plus light : “Le Site Français du Reconditionnement de Smartphone. Produits Garantis 24 Mois Sans Frais.

→ Le style est plus formel, s’adresse moins à sa cible. Rassure d’une manière générale mais n’incite pas à l’action.

Le concurrent juste après la joue encore plus timide : “Smartphones reconditionnés garantis 12 ou 24 mois jusqu’à 50% moins chers.

→ Le style est également formel, mais donne le sentiment que rien n’est sûr : garantie 12 ou 24 mois… jusqu’à 50% moins cher. Ne rassure pas vraiment, n’incite pas à l’action…

2. Utilisez les balises d’en-tête de manière stratégique

Les balises d’en-tête (H1, H2, H3, etc.) sont utilisées pour structurer votre contenu et aider les moteurs de recherche à comprendre le sujet de votre page.

Il est important d’utiliser les balises d’en-tête de manière cohérente et stratégique.

Par exemple, votre balise H1 devrait contenir le titre principal de votre page, tandis que les balises H2 peuvent être utilisées pour diviser votre contenu en sous-sections.

En procédant ainsi, cela permettra aux moteurs de recherche de mieux comprendre votre contenu et d’améliorer votre classement. C’est également utile pour vos lecteurs. Ces derniers préfèrent un contenu organisé et hiérarchisé qu’un contenu proposé en vrac…

3. Intégrez le mot clef cible de votre page

Vous l’avez compris, les mots clés sont l’un des éléments essentiels du SEO sémantique & On-Page SEO.

Ils sont utilisés par les moteurs de recherche pour comprendre le sujet de votre page et indexent votre contenu en conséquence.

Assurez-vous d’intégrer des mots clés pertinents dans vos titres et balises d’en-tête de manière naturelle et non forcée. Et nous insistons sur cela : non forcés !

A l’époque, effectivement, l’algorithme pouvait favoriser une page avec un mot clef écrit à toutes les sauces. C’était lourd à lire pour le visiteur, mais le robot appréciait.

Aujourd’hui, cela ne fonctionne plus comme ça. Le robot comprend que la sur-présence du mot clef n’est plus un indicateur de qualité et que le contenu doit être digeste pour le lecteur.

Par exemple, si votre page traite de recettes végétariennes, utilisez des mots clés tels que “recettes végétariennes”, “plats sans viande”, etc. dans vos titres et balises d’en-tête. Le robot comprend et c’est bien plus léger pour à lire pour vos visiteurs.

4. Soyez brefs et concis

Lors de la rédaction de vos titres et balises d’en-tête, il est préférable d’être bref, concis, rassurer et inciter à l’action !

Pour plusieurs raisons :

→ La recherche doit se faire vite

→ La première impression est celle qui est retenue

→ La place disponible est limitée

Repensez maintenant à l’exemple précédent de Backmarket, vous retenez quoi ? Ils représentent les meilleures pratiques d’aujourd’hui.

Au sujet de la place disponible, sur ce dernier point, compter :

→ 50-60 caractères pour les title

→ 155-160 caractères pour les meta descriptions.

Certains diront plus, d’autres moins. Faites votre propre idée sur le sujet dans cette tranche de caractères ☺

Cela permettra également d’éviter que vos titres et descriptions ne soient tronqués dans les résultats de recherche.

5. Testez et optimisez, retestez, optimisez, etc.

Vous ne tomberez jamais sur la formule gagnante du premier coup et même pas nous non plus !

Tout l’art du référencement naturel réside dans le fait de tester, d’optimiser et d’itérer, encore et encore, jusqu’à ce que sa matche avec votre cible.

Pour cela, suivez votre data, vos performances. Comme rappelé, nous utilisons beaucoup SE RANKING pour cela, afin de suivre notre positionnement, ainsi que celui de nos clients.

Formulaire de contact

    PRENOM

    EMAIL

    URL DU SITE WEB

    PRESENTATION DE VOTRE BESOIN

    FILTRE ANTI-SPAM